Quand l’école ne suffit pas, on continue à la maison !

Votre enfant va à l’école comme tous les autres, mais la maitresse vous a expliqué que tout n’était pas acquis, que vous pourriez peut-être le faire travailler un peu à la maison.

Vous avez l’impression que ce qui se fait à l’école n’est pas suffisant, et vous voulez compléter vous-mêmes les apprentissages.

Retrouvez dans cet article plein d’astuces simples et efficaces pour compléter l’école, à la maison !

Sans vouloir ou pouvoir aller jusqu’à l’Instruction En Famille (IEF) vous êtes fermement décidé à compléter le travail de l’école. Une bonne idée à condition de doser et pratiquer correctement cette instruction maison.

Quelques explications.

Compléter l’école mais pour quoi faire?

L’éducation nationale dispense un enseignement collectif qui, malgré les efforts réguliers en ce sens, peine à s’adapter aux rythmes individuels. Le complément d’enseignement que vous pouvez apporter en tant que papa ou maman peut offrir un accompagnement adapté aux besoins de votre enfant.

Il s’agit d’inscrire votre instruction maison dans une démarche de maitrise des compétences vues en classe.

Concrètement adaptez-vous à sa vitesse de compréhension et de mémorisation pour trouver les clés de sa progression sur les chemins des différents apprentissages.

Attention à la surcharge

Offrir à votre ou vos bambins une instruction complémentaire à celle reçue à l’école ne s’improvise pas. Le rythme scolaire en France sollicitant énormément la physiologie des élèves, il s’agit d’insérer votre apport personnel sans trop alourdir celui-ci.

Vous n’obtiendrez ni l’attention, ni la motivation d’un enfant fatigué!

Vos tentatives de travail à la maison risquent fort d’être vécues à raison comme une surcharge inacceptable.

La solution en quelques mots : faire peu mais faire bien!

Profitez des mercredis ou des week-end pour placer ce complément d’instruction de manière la plus subtile possible.

Respectez les programmes scolaires

Trop de parents, soucieux de l’avenir de leurs enfants, cherchent à anticiper les programmes scolaires pour faciliter leur progression.

Une grave erreur : on n’érige pas des murs sur des fondations incomplètes.

Ne confondez pas une démarche de complément de l’instruction du maître ou de la maîtresse et de remplacement de ces derniers. Votre investissement personnel vise à consolider les notions vues en classe voire à les développer pour les contextualiser plus largement.

Rejetez toute tentation de fabriquer un « singe savant »!

Il s’agit de fortifier les acquis pour permettre une assimilation plus aisée des notions nouvelles.

Les différents compléments à l’école

Le travail à la maison peut prendre plusieurs formes relativement différentes.

La séance formelle de révision s’appuie sur les livres de classe de votre enfant ou sur des cahiers de vacances adaptés à son niveau.
En pratiquant ainsi vous minimisez les risques de placer celui-ci en situation constante d’échec avec toutes les conséquences psychologiques que cela entraîne en termes d’estime de soi.

Votre travail vise à développer sa confiance en soi …surtout pas l’inverse!

Cette séance peut être animée par un des deux parents comme par un professeur particulier. Cette seconde solution, si elle offre l’avantage de faire intervenir un spécialité de la ou des matières concernées, à pour corolaire une contrainte psychologique plus importante : les cours particuliers à la maison sont toujours vécus comme une intrusion de l’école dans un lieu et un temps normalement dévolu au jeu et à au repos.

A pratiquer donc avec modération dans les matières où la difficulté est avérée et pour lesquelles vos propres capacités sont limitées.

Le ludique : une carte à jouer sans modération

Apprendre ce n’est pas forcément résoudre des problèmes ou apprendre une leçon par cœur!

En multipliant les activités ludo-éducatives vous parviendrez non seulement à consolider les acquis mais aussi à éveiller la curiosité mère de tous les apprentissages.

Musées, patrimoine historique, sites naturels, expositions, films, romans ou BD historiques, livres éducatifs et jeux offrent toute la panoplie nécessaire. Des sorties et des activités qui non seulement éveillent mais qui renforcent aussi les liens au sein de la famille.

Votre enfant étudie la révolution française en classe ? Visionnez avec lui les 2 opus cinématographiques de Robert Enrico, Richard T. Heffron! Une sortie à Vulcania dans le Puy-de-Dôme renforcera quant à elle ses connaissances des sciences de la terre tandis qu’une journée au Palais des Sciences et de l’Innovation à Paris pourrait suscité son intérêt pour la physique… les idées ne manquent pas pour travailler sans en avoir l’air!

Utilisez les ressources du Web

Utilisé à bon escient, Internet est un formidable vecteur de savoir. Vous y trouverez tous les tutos nécessaires pour réaliser des expériences de physique à la maison ou des supports pédagogiques éprouvez à télécharger!

Pensez par exemple à télécharger et à imprimer une ligne du temps d’inspiration Montessori ou une carte du monde pour décorer la chambre de votre enfant. Il en existe de très belles qui amélioreront sa capacité à se situer dans le temps et dans l’espace. De nombreux documentaires sont disponibles sur YouTube pour illustrer un cours ou élargir les horizons acquis.

D’autre part, vous trouverez des activités éducatives à télécharger sur La salle des Maîtres de quoi établir un programme efficace et ludique pour transformer positivement votre enseignement maison. Une utilisation du Web qui prouve à votre enfant que la toile peut être une vraie mine d’or à qui sait piocher au bon endroit. Vous faîtes en outre d’une pierre deux coups en initiant ce dernier au bon usage des outils numériques qui seront incontournables dans sa vie.

Au moment de planifier ou d’organiser les compléments de l’école à la maison gardez en tête que vous faîtes cela pour votre enfant : ne cherchez pas à vous faire plaisir à ses dépends! Toute la réussite de l’opération vise à le rendre demandeur d’en savoir plus.

La curiosité s’impose comme le moteur de toutes les connaissances. Sachez l’aiguiser et votre enfant poussera de lui-même les portes du savoir.

Cliquez ici pour laisser vos commentaires ci-dessous 0 commentaires

Laissez un Commentaire :