Hyperactif ou juste turbulent ?

Votre enfant est turbulent, vous le savez …

On vous fait souvent la remarque : « oh la la, il/elle est terrible, ça ne doit pas être facile tous les jours à la maison »

La maitresse vous l’a dit, au supermarché, votre famille.

Bref, tout le monde a son avis sur le comportement de votre enfant et l’éducation que vous lui donnez !

 

Vous savez bien que ça n’est pas toujours paisible d’avoir votre enfant, ça peut même être parfois hyper difficile, mais bon c’est un peu comme ça chez tout le monde, non ?

Du coup, vous commencez à vous poser des questions !

Est-ce que mon enfant est normal, juste turbulent, terrible, voire pénible ?

Ou bien est-ce qu’il a un problème, une maladie ?

 

Est-ce qu’il pourrait avoir un trouble, une déficience, il serait HYPERACTIF ?

Ça y est, quelqu’un a prononcé ce mot, vous avez fait des recherches sur internet, et vous vous posez la question.

 

C’est NORMAL, on en parle tout le temps, et on utilise beaucoup trop ce terme.

Je vais vous aider à savoir si votre enfant

est HYPERACTIF ou JUSTE TURBULENT ?

Cet article a été publié sur le blog Plaisir d’apprendre d’Anne-Estelle sur ce lien. Merci à elle de m’avoir invitée 🙂

 

Très peu d’enfants sont hyperactifs, et je vais vous expliquer dans cet article la différence entre une enfant turbulent et un enfant hyperactif.

 

Alors d’abord, c’est quoi un enfant turbulent ?

 

Ça dépend de l’âge, c’est sûr, mais il y a des caractéristiques qui ne trompent pas.

Un enfant turbulent est par définition un enfant pas facile à élever.

Un enfant turbulent ne parle pas, non. Il crie, il chante, il hurle. Il ne sait même pas ce que chuchoter veut dire …

Un enfant turbulent ne répond pas « Oui maman » quand on lui demande un truc. Au mieux, il vous regarde quand vous lui parlez, au pire il se sauve en vous tirant la langue.

Un enfant turbulent ne fait pas gentiment la queue au parc pour monter sur le toboggan, non, il n’a pas le temps. Il pousse tout le monde pour arriver plus vite en haut de l’échelle.

Un enfant turbulent ne reste pas 1h dans sa chambre à feuilleter des livres, non. Au mieux il essaie de faire voler les Lego, au pire il se bat avec son frère qui n’a pas voulu lui prêter sa maison Playmobil. Il ne tient pas en place.

Un enfant turbulent ne dit pas « bonjour » à la boulangère, mais « je veux un croissant ! ». Et ce n’est pas une suggestion, c’est bien un ordre.

Vous reconnaissez là votre enfant ? Alors bienvenue dans la grande communauté des parents d’enfants turbulents !

 

Mais entre hyperactif et turbulent, il y a une grande différence !

 

C’est quoi l’hyperactivité ?

 

On en parle beaucoup, et les professionnels ne sont pas tous d’accord.

Mais il y a des éléments sur lesquels tout le monde est d’accord.

Etre hyperactif, ça veut dire avoir un Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité : on parle de TDAH.

Je vais vous détailler ce joli acronyme clairement :

Trouble : ce n’est pas une maladie, mais un dysfonctionnement neuronal. Un enfant hyperactif n’est pas malade.

Déficitaire : il y a un truc qui n’est pas produit naturellement en assez grande quantité par le corps de l’enfant.

de l’Attention : c’est le mot le plus important là-dedans. L’enfant hyperactif ne peut pas fixer son attention. Pas parce qu’il n’en a pas envie, mais parce que son corps n’en est pas capable.

avec ou sans Hyperactivité : tous les enfants TDAH ne sont pas hyperactifs, et du coup ils sont encore plus durs à repérer et prendre en charge.

 

Comment se manifeste le TDAH ?

 

Vous pouvez trouver plein de témoignages de parents dont les enfants ont un TDAH, ici et ici par exemple.

Il y a eu aussi une émission des Maternelles consacrée à ce sujet, vous pouvez regarder la vidéo ici.

L’attention et la concentration

 

Ce qui caractérise tous les enfants TDAH, c’est leur difficulté, voire leur incapacité à se concentrer.

Les enfants TDAH sont incapables de rester concentrés plus de quelques minutes sur la moindre activité, la moindre tâche.

Et c’est ce qui rend leur scolarité compliquée.

Ce qui est impressionnant et dur à comprendre, c’est que même devant la télé, même devant une activité qu’ils aiment, ils ont des troubles de la concentration.

Votre enfant manque de concentration à l’école ? Il n’arrive pas à rester 10 minutes devant un puzzle ? Ça ne veut pas dire pour autant qu’il est hyperactif …

 

Je vous explique :

 

Réfléchissez à l’activité qu’il préfère, peu importe laquelle (faire du vélo, jouer à la tablette, vous rendre dingue, …)

Et demandez-vous, observez combien de temps il peut rester concentré sur cette activité.

 Plus de 5 minutes ? Aussi longtemps qu’il en a besoin ?

Il peut rester 1h devant la tablette ? Il peut jouer dehors des heures ?

Alors il y a peu de chances que votre enfant soit hyperactif !

Le truc, c’est juste qu’il arrive bien à se concentrer et garder son attention sur des choses qu’il aime, et qu’il néglige les trucs qu’il n’aime pas (comme les activités scolaires).

 

L’impulsivité

 

Les enfants hyperactifs, comme les enfants turbulents, sont souvent des enfants impulsifs.

C’est-à-dire qu’ils « démarrent au quart de tour », ils réagissent sans prendre le temps de se demander si leur réaction est adaptée.

L’impulsivité se manifeste de cette façon :

  • L’enfant s’oppose à toutes les demandes, même quand vous y mettez les formes
  • Il a des changements d’humeur: il passe de la joie à la colère ne quelques secondes, sans que vous ayez le temps de comprendre pourquoi
  • A l’école, il se met au travail avant d’avoir écouté ce qu’il fallait faire. A la maison vous n’avez pas fini de dire un truc qu’il a déjà commencé autre chose
  • Il vous coupe la parole, et celle des autres, sans y faire attention, bien que vous lui ayez fait remarquer plein de fois
  • Il a du mal à respecter les délais que vous lui donnez pour tout : s’habiller, ranger sa chambre, faire ses devoirs, …

Alors évidemment les enfants lambda, les turbulents, apprennent petit à petit à maitriser cette impulsivité, avec votre aide.

Pour un enfant TDAH c’est bien plus compliqué !

 

Quand poser un diagnostic ?

 

Si vous allez voir un médecin, un pédopsychiatre, on ne vous donnera pas un diagnostic de TDAH avant les 6 ans de votre enfant.

C’est très frustrant, et difficile à vivre mais il y a une bonne raison à ça.

On ne veut surtout pas prendre le risque de poser un diagnostic par erreur, parce qu’avant 6 ans, on n’est sûr de rien !

Les problèmes de concentration avant 6 ans ne sont pas nécessairement dus à une anomalie du fonctionnement cérébral, et heureusement !

Ça ne veut pas dire que vous ne devez pas aller voir un psy avant 6 ans si vous avez un doute, au contraire !

Et là surtout, écoutez-vous ! Si vous vous posez la question, allez chercher une réponse !

 

Que faire si vous avez un doute ?

Vous avez lu cet article, vous avez fait des recherches sur internet, et là il y a 2 cas de figure :

Vous pensez que votre enfant est « juste turbulent »

Dans ce cas, lisez les articles de ce blog, que je consacre entièrement aux enfants turbulents. Vous trouvez un guide à télécharger gratuitement, et plein d’articles (gratuits aussi) pour vous aider au quotidien à gérer votre enfant turbulent.

2ème conseil : parlez-en autour de vous. Ne vous isolez pas. Vous n’êtes pas seule dans ce cas-là. Et ce n’est pas parce que votre enfant est turbulent que vous êtes un mauvais parent !

3ème conseil : arrêtez d’écouter les remarques de vos parents, de votre grand-mère ou même de la boulangère. Déculpabilisez, et essayez ce que je vous propose !

 

Vous pensez que votre enfant est hyperactif

Vous avez u cet article, et votre enfant présente tous les troubles que j’ai décrits.

Vous avez regardé sur internet, vu la vidéo des Maternelles et vous vous reconnaissez dans ce que décrivent ces mamans.

1ère chose à faire : demandez l’avis d’une amie, une personne en qui vous avez confiance et qui saura être relativement objective. Regardez avec elle des sites sur les TDAH et elle vous donnera son regard critique. Et vous ne serez pas seule.

2ème chose à faire : demandez un rdv avec la maitresse. Même si elle ne connait rien à l’hyperactivité, ce qui est très probable, elle saura bien vous dire si votre enfant a des problèmes de concentration et d’impulsivité. Vous pouvez même demander que la psychologue scolaire vienne observer votre enfant en classe et vous rencontre ensuite.

3ème chose : aller voir un pédopsychiatre, pour vous aider à faire le point. Il y a des tests à passer, et des entretiens.

4ème chose : prenez contact avec une association de parents dont les enfants ont ce trouble. Encore une fois, ne vous isolez pas ! Eduquer une enfant TDAH ce n’est pas une partie de plaisir tous les jours, alors entourez-vous de gens bienveillants et qui comprennent ce que vous vivez au quotidien.

 

Retrouvez d’autres articles du blog :

Cliquez ici pour laisser vos commentaires ci-dessous 0 commentaires

Laissez un Commentaire :

RECEVEZ LE GUIDE GRATUIT POUR COMPRENDRE, ANTICIPER ET GERER LES COLERES ET CAPRICES DE VOTRE ENFANT

x