10 astuces pour passer des vacances cools avec un enfant turbulent

Avoir un enfant turbulent, ça n’est pas de tout repos !

Vous être fatigue(é) après une année de boulot et vous n’avez pas l’énergie de réfléchir à l’organisation de chaque journée de vacances, et je vous comprends !

Alors passer 2 mois avec ses tornades sans s’arracher les cheveux, hurler, punir, … ça peut vite devenir compliqué !

 

Je suis maman, blogueuse, enseignante, et je peux vous dire que des terribles, des turbulents, des petits monstres, j’en ai vus et revus … Disons que j’ai une certaine expérience de la « turbulence » !

 

Je vais vous donner dans cet article plein d’idées pour organiser des vacances les plus sympas possibles avec votre enfant, pleines de rires et de plaisir :

  • Se défouler
  • Bien dormir
  • Avoir des routines
  • Pratiquer des activités sensorielles
  • Baisser votre exigence de concentration
  • Des alternatives sympas aux jeux de société
  • Des alternatives encore plus sympas aux musées
  • Garder un contact avec la nature
  • Privilégier les diners du week-end
  • Et regarder ensemble un dessin animé

 

Astuce n°1 / la + importante : un enfant turbulent a besoin de se défouler

 

Vous le savez, votre enfant ne tient pas en place. C’est le propre des enfants turbulents. Pas une plante verte, mais un vrai enfant, bien vivant (parfois trop ?)

Il a besoin de courir, de sauter, de crier, de faire la roue.

Alors une chose essentielle pour vous garantir un week-end sans vous arracher les cheveux :

Votre enfant doit pouvoir se défouler tous les jours, au moins 2h.

Dans l’idéal, sortez une fois le matin, et une fois l’après-midi.

Pour le matin, faites simple : allez à la boulangerie en trottinette, passez au marché en roller, un petit tour au parc et vous rentrez.

L’après-midi, vous pouvez prévoir une sortie plus longue.

L’essentiel c’est qu’il puisse vraiment se défouler, faire sortir toute son énergie

En bref, vous allez l’épuiser 🙂

Alors toutes les activités sont bonnes à tester : jouer au ballon au parc, aller au square, faire du vélo ou de la draisienne, du roller, du skate, piscine, mer, …

Les manèges, c’est sympa, mais ça ne défoule pas, ça peut même être très frustrant parce qu’on ne peut pas en faire autant qu’on veut !

 

Astuce n°2 : le temps de sommeil

 

Parce qu’ils sont très actifs, les enfants turbulents se fatiguent très vite. Ils ont besoin de beaucoup de sommeil.

Et quand ils manquent de sommeil, ils fatigués, ronchons, et ça peut être très difficile à gérer !

Vous devez donc absolument être attentif à son temps de sommeil.

S’il a besoin d’une sieste, ne la zappez pas. Et pour ne pas gâcher la journée, couchez le plus tôt possible, juste après le repas du midi. L’idéal c’est à 13h, comme ça il vous reste du temps après la sieste pour sortir.

Pareil pour le coucher.

Vous ne pouvez pas vous permettre de couche un enfant turbulent tard.

Un enfant a de grands besoins de sommeil qui sont indispensables à son bien-être et à son développement.

Je sais que le moment du coucher n’est pas toujours facile.

Mais reculer l’heure du coucher ne change rien au problème !

Vous pourrez trouver ici et ici des conseils pour simplifier le coucher de votre enfant si c’est difficile pour vous.

Sur ce lien, vous verrez exactement combien d’heures de sommeil votre enfant a besoin selon son âge.

 

3ème astuce : mettez en place une routine

 

Les enfants turbulents sont souvent très sensibles aux changements. Et un manque de stabilité dans votre organisation peut générer des angoisses et des crises.

Attention, je ne suis pas en train de vous dire que tous vos week-ends ou vacances doivent être strictement identiques ! Pas du tout !

Mais vous pouvez mettre en place ce qu’on appelle des « routines ».

Et ces routines sont valables aussi bien pendant les vacances que le reste de l’année !

Par exemple, le vendredi soir, vous pouvez manger sur la table du salon et regarder un dessin animé pour une soirée cool.

Le samedi matin, allez acheter du pain et une pâtisserie que votre enfant choisit pour le dessert.

Le dimanche matin, c’est le bain et on se lave les cheveux.

Ce sont des exemples, à vus de trouver des routines qui vous plaisent et qui conviennent à votre enfant.

L’essentiel c’est qu’il y ait ces choses régulières, sur lesquelles il peut compter.

Et s’il y a des exceptions, ça peut arriver, pas de soucis : vous expliquez, et vous enchainez !

 

 

4ème astuce : privilégiez les activités sensorielles

 

Toutes les enfants ont besoin de toucher, tripoter, malaxer, sentir.

Les enfants turbulents en ont plus besoin que les autres.

A quoi ça sert ? ça les calme, ça les apaise, et ça les aide à se concentrer.

L’inconvénient, c’est vrai, c’est que ce sont souvent des activités salissantes.

Alors il va falloir mettre vos exigences de propreté absolue de côté, et vous gagnerez du calme à la maison.

Voilà toute une liste d’idée d’activités sensorielles :

  • Dans le bain, faire des transvasements avec des bouteilles, des gobelets, des cuillères, des entonnoirs (que du recyclage des trucs de cuisine.
  • Jouer à la pâte à modeler. Pas besoin d’une machine élaborée, juste un rouleau, un couteau et un set de table. Et ne demandez pas à votre enfant de créer quelque chose, laissez-le dans son univers. Et faites avec lui, vous allez voir que c’est très sympa. Vous pouvez fabriquer la pâte à modeler vous-même (recette ici), et sinon moi je suis fan de Pat’Plume, qui est souple et ne sèche pas !
  • Faire la cuisine : vous pouvez faire ensemble des gâteaux, lui faire couper les légumes pour le diner, dresser les assiettes, presser des oranges, … Et puis pas d’excuse, vous ne manquez pas d’idée si vous lisez ce blog !
  • Le bac à sable : on n’en trouve pas partout et c’est dommage ! si vous avez la chance d’avoir un jardin, je vous le conseille vivement ! ça ne coûte vraiment pas grand-chose, et ce sont des heures de jeux libres devant vous !
  • La peinture : avec un tablier et une toile cirée, vous n’avez plus d’excuse ! L’idéal c’est de commencer par la peinture avec les doigts (et vite au bain après !), et puis vous pouvez apporter des petites éponges, des tampons, des pinceaux, …
  • Et pour les plus courageux (ses), vous pouvez vous lancer dans des activités de transvasement type Montessori. Vous mettez des haricots secs dans une cuvette, des lentilles dans une autre cuvette, et vous laissez votre enfant mettre ses mains dedans, faire ce qu’il veut avec. Il y a un risque d’en retrouver un peu partout, mais ça vaut le coup ! Vous pouvez aussi ajouter des ustensiles de cuisine, des gobelets, …

Et le top, c’est la piscine, la mer, le sable, …

 

5ème astuce : ne lui demandez pas trop de concentration

 

Vous ne pouvez pas demander à un enfant turbulent de rester sans bouger et concentré sur une même activité pendant des heures.

Vous ne pouvez pas l’exiger d’un enfant lambda non plus !

Avant 6 ans, vous ne pouvez pas demander à votre enfant de se concentrer (sur un truc qu’il n’a pas demandé) plus de 10 minutes. Evidemment, son temps de concentration est bien plus long sur une activité qu’il aime, exactement comme nous !

A partir de 6 ans, le temps de concentration augmente jusqu’à 20 minutes environ à 10 ans. C’est pour ça qu’à l’école on alterne tout le temps les activités.

Si vous voyez que votre enfant perd sa concentration, faites une pause ! Riez ensemble, buvez un verre d’eau ou de jus, discutez d’autre quelque chose …

Et puis c’est les vacances, on n’est pas à l’école ! Alors si votre enfant veut changer d’activité, ce n’est pas très grave, soyez cool 🙂

Et anticipez ce manque de concentration : prévoyez des activités variées. Ou faites varier l’activité elle-même : changez les règles, mettez de la musique, soyez zen !

 

6ème astuce : les jeux de société c’est bien mais …

 

Oui, je ne peux pas dire le contraire, les jeux de société c’est excellent pour les enfants.

Mais il n’y a pas beaucoup de jeux de société adaptés au enfants turbulents.

Pour les enfants turbulents, il faut que ça bouge, que ça soit drôle, …

Donc laissez tout de suite tomber le Scrabble Junior, les petits chevaux, …

Voilà quelques idées de jeux sympas :

  • Des jeux à empiler comme Jenga, SOS Ouistiti, …
  • Des jeux avec le corps : Twister, Mim’too
  • Des jeux d’adresse : Docteur Maboul, Hippos gloutons, Elefun
  • Le jeux de construction : Lego, …

Sinon, les jeux sur les consoles, auxquels on peut jouer à plusieurs, comme la Wii avec des manettes, c’est très sympa. Il y a des jeux de sport, de danse, de course. Et ça fait un bien fou !

 

7ème astuce : les musées c’est bien mais …

 

Pareil. Les musées c’est formidable, mais c’est délicat avec un enfant turbulent. Surtout qu’en général, dans les musées classiques, on n’a pas le droit de toucher, il faut chuchoter …

Bref, ça peut vite être compliqué.

Ce que je vous conseille, ce sont des musées vivants. On trouve de l’art dans beaucoup d’endroits et il faut en profiter.

Vous connaissez la cité des enfants à La Villette ? C’est un espace entier de jeux, d’expérimentations, de découvertes parfait pour les enfants.

Les aquariums, la ferme, le cirque : génial. Les enfants turbulents adorent le contact avec les animaux. Et c’est une façon très saine de leur apprendre la bienveillance avec les autres êtres vivants.

Petit bémol : je suis contre les cirque avec des animaux, et les zoos, mais c’est mon point de vue perso !

 

8ème astuce : le contact avec la nature

 

Ce qui manque beaucoup à nos enfants, c’est le contact avec la nature.

Dans la nature, on peut faire ce qu’on veut, et c’est certainement ce manque qui rend les enfants turbulents.

Alors dès que possible, allez-vous promener en forêt, à la plage, à la campagne, …

Et laissez votre enfant ramasser ce qui lui plait. Préparez un sac où il pourra mettre ses cailloux, bâtons, coquillages, … Peu importe !

Et permettez-lui de se salir, prévoyez des chaussures qui ne craignent rien, une veste qui passe au lave-linge, un vieux pantalon. Et c’est la liberté !

 

9ème astuce : les diners du week-end

 

Je vous en parlais plus haut à propos des rituels, avec le plateau télé du vendredi soir.

Le week-end, on a plus de temps, alors essayez de détendre le diner.

Vous pouvez manger sur la table basse, parfois diner entièrement avec les doigts, sans couverts.

C’est un moment de partage, où vous avez plus de temps pour discuter avec votre enfant !

Et c’est encore plus sympa si votre enfant vous a aidé à préparer le repas.

Et puis de temps en temps, laissez-lui choisir le menu, même si ce n’est pas du tout équilibré.

Il faut savoir faire des compromis et renoncer à certaines petites choses parfois.

 

 

10ème astuce : et la télé ? accompagner le visionnage

 

Je n’ai rien contre un bon dvd de temps ou même la télé à petite dose.

L’essentiel, c’est que votre enfant regarde un truc adapté à son âge, et que le regardiez ensemble.

Regarder un film ou un dessin animé, c’est aussi un moment d’échange, de complicité.

Vous pouvez aussi partager vos impressions après le film, discuter de ce vous avez aimé ou pas, comparer avec d’autres films déjà vus …

 

Voilà mes 10 astuces pour passer de bonnes vacances avec votre enfant turbulent.

Vous avez d’autres idées ? Partagez-les dans les commentaires !

Cliquez ici pour laisser vos commentaires ci-dessous 0 commentaires

Laissez un Commentaire :

RECEVEZ LE GUIDE GRATUIT POUR COMPRENDRE, ANTICIPER ET GERER LES COLERES ET CAPRICES DE VOTRE ENFANT

x